Posté dans Banc d'essai En vedette

Allergie aux acariens : nos confidences sur l’oreiller

Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.
Allergie aux acariens : nos confidences sur l’oreiller Publié le 19 février 20191 Commentaire
Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.

Dormir et se réveiller reposé quand on est allergique aux acariens passe par le choix d’un bon oreiller. Comment dormir avec le nez bouché, les yeux qui grattent et la respiration sifflante ? Ben… on dort pas et on chahute ? Ça peut être pire ! Adieu le repos salvateur.

On a passé au crible pas moins d’une vingtaine d’oreillers et cela nous a pris un certain temps, mais pas question de s’endormir sur sa copie ! On vous dit les meilleurs mais aussi les pires car un mauvais oreiller peut être la source de multiples affres et un sommeil perturbé.

Oubliez les oreillers à base de céréales ou de poils de bête

En Belgique, Marie nous a déniché un oreiller en épeautre, en France, Catherine un oreiller en crins de cheval et un peu plus tard nous est revenue avec une recette pour confectionner son oreiller à base de poil de mue de chien… gloups. Pour ma part, je vous en ai trouvé en sarrasin et en millet.

Tous infiniment NATURELS et BIO. (voir ci-dessous)

Ne vous laissez pas abuser par ces allégations pseudo saines pour votre santé !

Comment dire … On est allergique à des choses NATURELLES. Qui grandissent de façon sauvage dans la nature sauvage ! Un acarien est un animal SAUVAGE BIO ET NATUREL. Une moisissure est un champignon SAUVAGE NATUREL et BIO.

Le gluten, bio ou pas bio c’est toujours du gluten hein ? Sinon les cœliaques mangeraient du pain bio tout simplement !

Cocktail déflagrant

Les oreillers confectionnés avec ces matières permettent un développement prodigieux des acariens qui trouvent à boire et à manger à profusion. L’humidité de la tête s’installe au coeur de l’oreiller (les oreillers en céréales sont très chauffants !) et y demeure. Comme on ne peut pas les laver en machine à laver, les moisissures se développent également. Le cocktail explosif est prêt pour faire vivre des nuits de cauchemars au dormeur allergique.

La plume on dit oui ou on dit non ?

On aimerait dire oui parce que :

Pour les amateurs d’oreillers douillets et gonflants c’est l’oreiller idéal, moelleux et s’l est suffisamment rembourré, il ne s’aplatit pas avant la fin de la nuit. Il faut veiller à un garnissage et une enveloppe qui tolère la machine à laver, à 60°C, et le sèche-linge. Et mettre une housse anti acariens si on ne le lave pas souvent.

On aimerait dire non :

Les allergologues les déconseillent car ce sont des nid à acariens. Certes, dans de la plumes et duvet de canard les condition de développement sont idéales.

Optez pour un oreiller en plumes traitées

On vous en a trouvé un top qu’on peut réellement laver à 60 °C (utiliser une lessive laine !! votre lessive normale agresse les protéines organiques et détruit donc les plumes – lisez notre banc d’essai sur les lessives ). On peut aussi réellement passer cet oreiller au sèche-linge. Il récupère son gonflant en deux tapes. On peut même en changer tous les ans car son prix est imbattable : 19,90 euros. Il est fabriqué pour IKEA. Il existe en deux conforts : ferme (notre test) et souple.

Oreiller ferme en plumes de canard Jordrok chez IKEA – 65×65 cm

Le latex naturel, on dit oui ou on dit non ?

On aimerait dire oui parce que :

Le latex naturel serait naturellement anti-acariens. C’est une affirmation courante sur les sites de vente de matelas en latex. Alors on se frotte les mains quand on est allergique aux acariens. Ce serait la solution ? Nous n’avons trouvé aucune publication scientifique le corroborant vraiment, y compris auprès de l’institut Pasteur qui aurait commis une étude dans ce sens.

On aimerait dire non parce que :

Le latex naturel en vieillissant se désagrège et produit de fines particules comportant des protéines de latex qui sont sensibilisantes et à terme peuvent provoquer une allergie au latex. Le latex est souvent au coeur d’un oreiller, enrobé d’une couche de garnissage puis d’un textile en coton. Craindre ou ne pas craindre telle est la question…

On ne vous conseille pas le choix d’oreiller en flocons de latex sans garnissage à part une grossière toile de coton. Parce que vous êtes sûr d’avoir les acariens ET les résidus de latex.

Optez pour le latex synthétique

Il a les mêmes propriétés que le latex naturel en densité. Donc les acariens auraient plus de mal à s’y développer. Et il ne se délite pas en poussière.

Nous avons sélectionné celui-ci qui est malheureusement hors de prix (99 €) mais tellement facile à vivre et à laver.

Oreiller à mémoire de forme Emma 70 x 40 cm – une seule taille

Il n’a aucune allégation particulière. cet oreiller est modulable et confortable, déhoussable pour laver l’enveloppe, en mousse avec un coeur latex synthétique. Il est à mémoire de forme pour toutes les positions des dormeurs. Attendez une promotion ou dénichez des code de réduction si vous le voulez vraiment car c’est un sacré budget (99 €). Il est fabriqué par Emma

Rembourrage synthétique

Ce sont des oreillers peu chers mais qui ont une durée de vie assez courte, ils finissent toujours par se déformer et s’avachir et le confort du dormeur en pâti. Le marché est inondé d’oreillers synthétiques traités bactéricides, fongicides, acaricides, ovnicides … Ceux là on les oublie.

on ne choisit JAMAIS un oreiller anti-acariens

Parce que les traitements anti-acariens sont souvent des produits qui vont tuer les petites bêtes mais aussi les petites bronches qui sont dans vos poumons. Pour vivre au naturel, en accord avec son environnement, il faut retrousser les manches et ne pas hésiter à laver son oreiller.

On vous a sélectionné celui ci simple, au prix abordable (18,90 €) et remplissant sa mission d’oreiller.

Oreiller DODO confort et bien-être 60 x60 cm

Les oreillers synthétiques sont les champions toutes catégories pour services rendus aux allergiques. Le rembourrage est en fibre de polyester cardée. Celui de la marque Dodo qu’on trouve dans beaucoup de supermarchés. Il se lave à 40 °C.

Des nuits sans cauchemars

Maintenant que nous avons expliqué pourquoi ne pas choisir celui-ci ou celui là, et opter pour l’autre là-bas, parlons un peu de prévention.

D’abord aérer et laver

Ouvrir 5 minutes la fenêtre tous les matins même quand il fait froid, le lit grand ouvert c’est bien. Les oreillers sur le rebord de la fenêtre comme faisait ma grand-mère ? Heuu pas pendant les pics polliniques alors. Laver ses draps toutes les 15 jours minimum, les oreillers et les couettes 1 fois par trimestre. C’est plus compliqué que de vaporiser de l’anti-acarien en avalant des anti-histaminique soit. Mais c’est naturel ! On ajoute rien à notre environnement, on gère.

Mettre une housse anti-acarien et se laver les cheveux

Cela fait partie des gestes de prévention efficaces et souvent suffisants quelque soit l’oreiller ! Une housse d’oreiller anti-acariens d’Immunoctem par exemple, sans acaricides, juste un tissage en coton des Vosges assez serré pour ne pas laisser passer les acariens et leurs débris. Ou la dernière innovation de Protecsom Noxaalon Bamboo avec une housse d’oreiller anti-acariens en viscose de bambou plus doux et moins bruissant que le coton-polyester.

Autre astuce qui fait une vraie différence à l’arrivée des beaux jours valables pour tous les allergiques au pollens : se laver les cheveux le soir. On élimine les pollens qui s’y sont incrustés durant la journée. Des cheveux imprégnés de pollen répandu sur l’oreiller contaminent le textile et le dormeur inhale les particules toute la nuit…

On vous en souhaite de belles et douces nuits reposantes maintenant, nous … on va se coucher :).


Photographie : Freepik

Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.

1 commentaires

  1. Bonjour,
    Vous avez raison de rappeler qu’il ne faut pas faire confiance à toutes les allégations des sites commerciaux. Et les labels ne protègent pas d’allergies.
    Les allergènes sont présents partout, tout dépend du niveau de sensibilité de chacun, certains réagiront et d’autres non, mais affirmer qu’un produit enlève tout risque d’allergie c’est un peu cavalier.
    Merci pour cet article très intéressant !
    Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.