Posté dans Flash info

Les cosmétiques, bébé et le jeune enfant

Allergologue,insatiable curieuse et passionnée, j'écris sur l'allergie classique et insolite. J'aime livrer des infos accessibles pour tous et soulager le quotidien des allergiques. "1001 allergies et intolérances" éditions l'Opportun
Les cosmétiques, bébé et le jeune enfant Publié le 2 mars 2019Laissez un commentaire
Allergologue,insatiable curieuse et passionnée, j'écris sur l'allergie classique et insolite. J'aime livrer des infos accessibles pour tous et soulager le quotidien des allergiques. "1001 allergies et intolérances" éditions l'Opportun

Les produits cosmétiques font partie intégrante de la vie des adultes mais aussi de leur progéniture. Peut-on considérer qu’à surface corporelle et qualité de peau différentes, les effets sont les mêmes ? La réponse est clairement non dans cet article paru en décembre 2018 dans les Annales de Dermato vénérologie.

Temps de lecture: moins de 2 minutes

Revoir sa copie

Fin 2018, un article (1) fait le point sur l’exposition de nos bambins aux produits cosmétiques. Les parents utilisent, dans cette étude, environ 5 produits cosmétiques par jour sur la peau des leurs enfants. L’application prédominante s’oriente vers les produits non rincés dont les lingettes font partie. Or les valeurs actuelles de sécurité de tous ces produits sont basées sur celles des adultes. La conclusion de cette enquête effectuée sur 1079 enfants de 0 à 3 ans, est sans appel. Les constantes d’exposition chez l’enfant sont nettement supérieures à celles relevées chez les adultes. Elles peuvent être par exemple 30 fois plus importantes pour le dentifrice. Une question se pose alors, pourquoi ne pas établir pour leur sécurité des normes spécifiques pour les enfants?

Un nouvel étiquetage pour les lingettes

La directive plastique

Intéressons nous ensuite à l’annonce de modification prochaine de l’étiquetage des lingettes dans le cadre d’un projet de directive Européenne(2). Celui ci a été rendu mi-février 2019 par l’Union européenne à l’OMC(3) ( Organisation mondiale du Commerce ). Il prévoit de diminuer l’effet délétère de certains produits plastifiés sur l’environnement . En conséquence, des plastiques à usage unique seraient interdits ainsi que l’étiquetage obligatoire pour d’autres produits, comme les lingettes.

Les fesses de bébé

On peut bien sûr avoir le temps de passer le gant et le savon sur les fesses de bébé ou sur son corps. Mais, avoir des lingettes dans son sac lors des déplacements, quoi de plus tentant ? Allez hop, en un tour de main, bébé est propre et il sent bon. Oui mais voilà est- ce toujours la bonne solution surtout quand le petit a la peau fragile? Cela n’est pas si évident….

Au décours de courses en grande surface, je me suis intéressée à l ‘étiquetage de quatre marques de lingettes pour bébé, prises au hasard dans les rayons. Jetons un coup d’oeil sur la composition. Là n’est pas le propos de s’intéresser aux perturbateurs endocriniens mais aux allergènes potentiels. On va retrouver par exemple des parfums, du propylène glycol, du coco-bétaÎne, de la lanoline. Or la peau de bébé est fragile surtout en cas d’atopie, les parfums et la lanoline ne sont pas ses meilleurs amis …..

Sources

1-Annales de dermato vénérologie

2- Projet directive européenne

3-OMC


Photographie : Lubomirkin Unsplash

Allergologue,insatiable curieuse et passionnée, j'écris sur l'allergie classique et insolite. J'aime livrer des infos accessibles pour tous et soulager le quotidien des allergiques. "1001 allergies et intolérances" éditions l'Opportun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.