Posté dans À LA UNE En vedette

Voyage en avion et allergie à l’arachide

Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.
Voyage en avion et allergie à l’arachide Publié le 6 avril 2019Laissez un commentaire
Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.

Cela fait un petit moment que tout le monde réfléchit au problème de l’allergie à l’arachide en avion. Un espace confiné, à 3000 pieds d’altitude et la possibilité d’une urgence allergique grave. Le péril est réel et des accidents sont déjà référencés. Certaines compagnies aériennes se positionnent peanut free. Suivez le guide du voyageur en avion allergique à l’arachide avec la rédaction d’Oasis Allergies.

Avant de partir

Avant de voyager en avion, en plus de comparer le prix des billets, il peut être utile de comparer les services offerts par les compagnies aériennes en matière de santé et de prise en charge.

C’est l’Organisation de l’aviation civile internationale (Oaci)qui établit les normes en matière d’aviation dans le monde.

Les exigences de l’OACI en lien avec les allergies alimentaires visent notamment l’équipement médical et la formation du personnel à bord des avions. Ainsi, on doit retrouver à bord de tout appareil des fournitures médicales adéquates, facilement accessibles, et présentes en quantité suffisante. À cet effet, la présence d’adrénaline est recommandée dans la trousse de premiers secours de l’avion.

Mais chaque compagnie aérienne règlemente la présence d’allergènes alimentaires à son bord.

Quelles questions poser à la compagnie aérienne en cas d’allergie à l’arachide ?

  • Servez-vous des cacahuètes ou arachides à bord ? (Dites les deux mots)
  • Servez-vous des biscuits apéritif aromatisé à la cacahuètes ou arachide ?
  • Etablissez-vous une zone tampon autour du siège du passager allergique ?
  • Faites vous une communication à tous les passagers de la présence d’un allergique à l’arachide ?
  • Puis je amener ma propre nourriture ? Sous quelle forme ?

Il est évident que certaines questions se posent pour un allergique sévère à l’arachide. Si vous supportez les aliments contenant des traces d’arachide et que vous pouvez rester à côté d’une personne qui mange des cacahuètes, ne stressez pas inutilement le personnel.

Avoir sa trousse d’urgence sur soi

C’est ce qu’il y a de plus facile aujourd’hui. Personnellement je ne sors même plus les auto injecteurs de leur pochette que je pose simplement sur le tapis roulant du scanner. Je voyage aussi bien en Chine, Thaïlande, Canada qu’en Europe ou en Afrique (pas testé l’Australie Nouvelle Zélande qui sont parait-il très pointilleux). Mais pas d’angoisse, on n’est plus seul au monde comme il y a 20 ans. Il faut toujours avoir dans sa trousse d’urgence :

  • deux auto injecteurs d’adrénaline
  • un bronchodilatateur
  • 4 cachets d’antihistaminiques
  • l’ordonnance en anglais (inutile de faire traduire en multilangue)
  • 4 petites lingettes individuelles (pour nettoyer vite fait le siège passager et le dossier de devant).

Savez-vous encore vous servir de votre stylo ? Consultez la vidéo réalisée par le Dr Quequet :

manipulation des 4 stylos auto-injecteurs disponibles en France. ©Catherine Quequet.

Puis-je avoir une autre trousse d’urgence en soute ?

Oui ! la température en soute est de 4 °C et l’adrénaline ne risque rien à cette température. En cas de vol de votre bagage à main ou autre péripétie, c’est pratique surtout si vous séjournez longtemps à l’étranger.

Choisir sa place

La place idéale quand on est allergique est avec le moins de voisins possibles. Donc choisissez une ligne de siège avec personne devant ou personne derrière. Vous aurez moins à angoisser. Avisez vos voisins que vous êtes allergique à l’arachide.

Manger à bord

Vous pouvez emmener votre propre nourriture en ayant pris soin de lire la liste des ingrédients. Soyez efficace et procurez vous un plat Natama (voir notre lien en bas d’article), prêt à réchauffer, pour les longs courriers. Vous pouvez consommer certains plats froid aussi.

Fin 2018, une adolescente est décédée d’un choc anaphylactique dans un avion après avoir mangé un sandwich contenant du sésame non indiqué. L’injection d’adrénaline a été trop tardive pour la sauver. Alors en cas de doute même si les premiers symptômes ne vous semblent pas évidents, utilisez vos stylos auto injecteurs.

Les accords de IATA

L’International Air Transport Association vise à la coopération enter les compagnies aériennes. Ses recommandations en matière de transport de batteries lithium sont internationalement appliquées par exemple. En 2016, l’IATA a produit un document que je vous invite à télécharger et imprimer pour le garder dans votre trousse d’urgence. Montrez que vous “savez” voyager.

Sources et liens

Organisation de l’aviation civile internationale

communication IATA pour les passagers allergiques

Natama spécialiste des repas sans allergènes


Photographie : onlyyouqj/freepik

Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.