Posted in À LA UNE En vedette

Manger une pomme crue m’est désormais impossible! Explications et solution

Allergologue,insatiable curieuse et passionnée, j'écris sur l'allergie classique et insolite. J'aime livrer des infos accessibles pour tous et soulager le quotidien des allergiques. "1001 allergies et intolérances" éditions l'Opportun
Manger une pomme crue m’est désormais impossible! Explications et solution Posted on 26 février 201914 Comments
Allergologue,insatiable curieuse et passionnée, j'écris sur l'allergie classique et insolite. J'aime livrer des infos accessibles pour tous et soulager le quotidien des allergiques. "1001 allergies et intolérances" éditions l'Opportun

Croquer dans une pomme, c’est parfois insupportable. Votre lèvre gonfle. La bouche et le palais vous démangent atrocement . Être allergique à ce fruit quand tous les magazine féminins vous serinent que c’est divinement bon pour la santé. Il faut la manger avec la peau. Il faut la manger crue..Mais quand on ne peut pas, on ne peut pas. Eh bien .. une solution existe

Sources : Revue Française d’Allergologie

Pomme cuite ou crue ?

Camille adore la pomme. L’inconvénient c’est qu’elle ne peut plus la manger qu’en compote ou en tarte. La consommer crue lui est devenue compliquée. Elle consulte l’allergologue. Le verdict tombe, elle est devenue allergique à la pomme. L’allergène en cause fait partie des PR10. Ceci n’est pas un code secret. En réalité, c’est une famille de protéines de résistances des végétaux. Dans la pomme, on les retrouve en grande partie dans la pulpe. Sa particularité, cet allergène est détruit à la chaleur et donc par la cuisson. Par conséquent cela rend possible la consommation de la compote ou de la tarte aux pommes sans craindre d’avoir la bouche en fleur.

Pomme, pomme …. Bouleau

Reprenons l’histoire de Camille. Depuis des années, chaque printemps, elle se plaint aussi d’une rhinite liée au pollen de bouleau . Mais donc il y a un rapport entre la pomme et cet arbre. Quel est -il ? Eh bien, toujours cette famille des PR 10. Dans ce cas précis on parle d ‘allergie croisée. Un partie de l’allergène du fruit et de l’allergène de l’arbre se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Donc l’organisme réagit à l’un et à l’autre. Ce n’est pas systématique mais très fréquent. D’où l’apparition de ce que l’on appelle le syndrome pomme/bouleau

L’allergie au Bouleau ne dure que trois mois dans l’année au printemps

L’allergie croisée à la pomme dure tout au long de l’année

Je croise, tu croises

Nous avons expliqué le syndrome Pomme/bouleau. Ce phénomène d’allergie croisée alimentaire avec le pollen de bouleau s’applique pour les mêmes raisons à d’autres aliments. Accrochez vous la liste est longue: pomme, poire, fruits à noyaux (pêche, abricot, cerise..), céleri, carotte, endive, chataigne, arachide, noisette.

La stratégie de la pomme

Un fruit, deux coupables

Pour s’adapter aux agressions du climat, de l’environnement, des parasites et autre joyeusetés, les végétaux et leurs fruits doivent employer plusieurs tactiques. Pour cela, elles utilisent leurs protéines de résistances les PR10 et les LTP, protéines de défense. C’est donc le cas de la pomme

PR10 : Détruits par la cuisson, dans la pulpe des fruits, allergie croisée avec pollen de bouleau. Signes cliniques modérés.

LTP: résistants à la cuisson, dans la peau des fruits, pas d’allergie croisée avec le bouleau. Signes cliniques de l’urticaire au choc anaphylactique

La pomme bio, c’est pire

Si l’allergie a la pomme était si simple on aurait déjà fini d’écrire. Il faut s’arrêter sur le cas des LTP, ces protéines de transfert lipidiques. Le job de celles-ci est de défendre le fruit des attaques des bactéries, champignons et insectes. En agriculture bio, la plante se sauvegarde toute seule. On ne l’aide pas avec des insecticides et fongicides industriels. De ce fait, elle fabrique alors des tonnes de LTP pour se battre. En sachant que les réactions allergiques liées au LTP sont beaucoup plus risquées pouvant aller jusqu’au choc anaphylactique donc jusqu’à l’injection d’adrénaline. Dans ce cas précis, la pomme bio n’est pas la bonne solution vue la concentration en LTP…..

Alors pomme verte ou pomme rouge ?

Les taux de LTP dans la peau varient en fonction du fruit , de sa maturité et de son lieu de culture.

Regardez le tableau ci-dessous

Variété de pommecouleurLTP peau
(µg/g)
LTP pulpe
(µg/g)
Granny Smith verte17,30,5
Golden
jaune120,9
Chanteclercjaune12,41,2
Fuji rouge91,1
Pink Ladyrouge7,91,1
Royal Galarouge3,31,2

Je veux manger des pommes !!

Auparavant, les allergologues annonçaient aux patients, vous ne pouvez plus manger que la pomme cuite et sans la peau. Depuis quelques années, la résignation n’est plus de mise en allergie alimentaire. Une raison à cela, la tolérance alimentaire a un bel avenir devant elle. Elle transforme la vie des allergiques. Il y a quelques années, la collaboration entre équipe belge et française a permis de débuter la mise en place de tolérance alimentaire à la pomme. Une mise au point par l’équipe belge en 2018 confirme l’efficacité de ce traitement spécifique avec un recul de 4 ans sur l’expérience. C’est un succès confirmé également par l’équipe française avec un technique de progression rapide appelée rush

MISE EN GARDE: Attention ces Tolérances alimentaires sont toujours mises en route par des équipes spécialisées d’allergologues. Il n’est pas question de faire sa petite cuisine dans son coin ….!!!!


Photographie : Freepik

Allergologue,insatiable curieuse et passionnée, j'écris sur l'allergie classique et insolite. J'aime livrer des infos accessibles pour tous et soulager le quotidien des allergiques. "1001 allergies et intolérances" éditions l'Opportun

14 comments

  1. Bonjour, vous croyez quoi? Que dans les vergers BIO, sont interdits les maladies et ravageurs?
    “En agriculture bio, la plante se sauvegarde toute seule. On ne l’aide pas avec des insecticides et fongicides”
    Pour sauver sa récolte, le producteur BIO intervient lui aussi mais uniquement avec des pesticides d’origine naturelle comme le soufre, le cuivre, les huiles minérales, l’azadirachtine…

    1. Bonjour.
      Tout d’abord merci d’avoir lu cet article.Vous faites bien de donner ces précisions. Lorsque dans le texte, il est dit insecticides et fongicides ,Il s’agit des pesticides classiques et non des produits que vous utilisez qui sont beaucoup plus naturels.Pour une meilleure lisibilité nous allons donc ajouter le mot industriel. Pour les allergiques, il faut savoir que les produits bio auxquels ils sont sensibles ne sont pas moins allergisants.Cela n’enlève absolument rien aux qualités des produits bio classiques que tout autre personne non allergique peut utiliser avec plaisir et gourmandise

  2. Bonjour, pour continuer la discussion, le cuivre (cuivre + acide sulfurique + soude) est bien un produit industriel, métal lourd qui s’accumule dans le sol, mais autorisé en BIO.
    Le soufre peut être issu de l’industrie pétro-chimique en tant que sous produit.
    L’azadirachtine ou huile de neem est considéré comme un pertubateur endocrinien.
    donc pour le côté natuel et bienfaits … on repassera.

  3. Je suis un allergologue retraité. J’ai trouvé votre article très clair et très pertinent. Je vais acheter votre livre ! Je me livrerais peut-être à quelques commentaires, en toute simplicité et confraternité !
    Gérald GARCIA

  4. Bonjour, c’est un plaisir de vous lire et de comprendre un peu mieux les mécanismes de l’allergie. Votre éclairage sur la manière dont il est de plus en plus possible de faire cohabiter le quotidien et l’allergie est également très intéressant et porteur d’espoir pour tous ceux qui aspirent à mener à nouveau une vie « normale ».

    1. Bonjour , merci pour ce commentaire. Oui en effet la tolérance alimentaire instaurée en une journée en milieu hospitalier avec ensuite un protocole d’entretien réalisé chez soi est une grande avancée. Elle permet de “libérer” l’allergique de nombreuses contraintes

  5. bonjour,
    Je lis tout ce qui concerne les allergies alimentaires, étant concernée au premier degré car j’ai fait plusieurs chocs anaphylactiques aux crustacés. Hélas je ne vois jamais rien d’encourageant dans ce type d’aliments à mon grand désespoir.. La pomme certes …Mais on peut très facilement s’abstenir ou éliminer la pomme de son alimentation…Les crustacés, poulpes, moules etc….c’est quasiment impossible dès qu’on sort de chez soi (je ne vous parle pas de l’étranger !) Car je ne supporte pas la moindre traces de ces aliments….alors je voulais savoir si pour ce type d’allergies il y avait un espoir ? Merci d’avance de votre réponse

    1. Bonjour , oui en effet l’allergie à la pomme (surtout en allergie croisée) est certainement moins contraignante que celle dont vous souffrez.Un seul bémol c’est lorsque plusieurs allergies croisées alimentaires s’additionnent et que la personne ne peut pas manger de pomme, de poire, de carottes, de fruits noyaux et d’arachide par exemple …
      Pour ce qui est de votre cas l’allergie aux crustacées peut-être soit en allergie croisée avec les acariens par le biais de la tropomyosine , soit liée à d’autres allergènes des crustacées . Je me doute bien vu les antécédents de chocs anaphylactiques que chaque déplacement doit être accompagné d’une seringue d’adrénaline. Il m’est difficile de vous répondre en toute objectivité ne connaissant pas votre seuil de réactivité qui me semble cependant bas. Pour l’instant, la tolérance alimentaire en est à ses débuts surtout chez l’adulte ((recul de 4 ans pour la pomme) et ne concerne pas les aliments que vous citez. Les antécédents de chocs anaphylactiques ne sont pas les meilleurs indications de la tolérance alimentaire. Ce que je peux vous affirmer c’est que des avancées thérapeutiques de ces dernières années sur la tolérance alimentaire concerne de plus en plus d’aliments.

  6. Bonjour,
    Bonjour,
    Je suis très heureuse de tomber sur votre article. J’ai appris beaucoup de choses sur mon cas en vous lisant. Depuis les 5 derniers mois j’ai fais 6 chocs anaphylactiques causé par des allergies alimentaires. J’ai passé plusieurs tests et la liste des fruits et légumes auxquels je suis allergiques est assez exhaustive, en plus des noix. Bien que je commence a gérer ces limitations au quotidien, j’ai un problème a savoir ou je peux aller chercher ma vitamine C et Vitamine A ailleurs que les fruits et légumes. Je n’ose pas essayer les vitamine en capsules par peur de réaction aussi. JJ’habite au Canada et mon cas ne semble pas courant auprès des professionnels que j’ai consulté. Pourriez-vous me conseillez ? Je vous en suis reconnaissante d’avance.

  7. Bonjour . Il est toujours agréable de voir que les articles ont leur utilité d’information et d’explication. On peut considérer que comprendre les phénomènes allergiques permet de mieux les gérer. La collaboration entre l’allergologue et le (la) patient(e) est importante . Il est difficile de donner une réponse très précise à votre demande. Vous ne donnez pas les aliments auxquels vous êtes allergique. En France la possibilité est offerte (pour les allergiques qui ont présenté des chocs anaphylactiques ou autres manifestations d’allergies alimentaires) de bénéficier de consultations d’éducation thérapeutique avec un entretien avec une diététicienne spécialisée en allergies alimentaires . Peut-être avez vous au Canada dans certains services hospitaliers cette possibilité. Trouver de la vitamine C et A en dehors des fruits et légumes est certes un peu compliqué. Vous avez présenté de nombreux chocs anaphylactiques et je ne peux que vous encourager à reprendre contact avec votre allergologue attitré ou à trouver un centre spécialisé en allergies alimentaires. Il est en effet difficile de s’engager à donner des conseils sans connaitre parfaitement le dossier . Avez vous pris contact avec des associations de patients au niveau local? vous avez par exemple aux états unis une association très active https://www.redsneakers.org/about-us
    Bon courage à vous

  8. Bonjour,
    Je me savais allergique à la pomme crue (démangeaisons et gonflement dans la gorge), donc probablement allergique aux PR10 d’après votre descriptif (pour info, j’ai également des réactions allergiques aux pèches, abricots, et poires, et j’ai une rhinite allergique saisonnière) . J’ai récemment retenté de manger un petite pomme sauvage verte (type golden), et aucun symptôme ! Elle est bio, de fait, mais cela veut-elle dire qu’elle est pauvre en PR10 ? Et si oui, comment trouver des pommes de ce type dans le commerce ?
    Merci de votre retour,
    Cordialement,

    1. -Si vous pouvez manger une pomme cuite mais pas crue ce sont en effet les pR10 qu’il faut suspecter. Le fait que vous ayez aussi des réactions à certains fruits à noyaux et à la poire fait pencher la balance vers une allergie croisée PR10. Le seul moyen de confirmer est le dosage des IgE anti PR 10 pomme ou pêche. cela peut-être programmé par votre allergologue.
      -Si par contre vous ne pouvez manger de pomme ni crue ni cuite ce sont plutôt les LTP.

      Quant à répondre de façon objective à votre question sur comment trouver les pommes qui ne font pas réagir , je n’en ai aucunement la possibilité . En effet l’allergie est individuelle et le seuil de réactivité également. Pour avoir une idée exacte de celui ci et des pommes qui vous conviennent il faudrait réaliser un test de provocation orale en milieu hospitalier. Les différentes espèces de pommes ayant leur taux “personnel” d’allergènes . Si vous désirez remanger des pommes je vous encourage à prendre contact avec un centre hospitalier d’allergologie (j’avoue trop peu nombreux en France ) qui pratiquent la tolérance alimentaire à la pomme.
      J’espère avoir répondu à votre question. Même si j’ai conscience que vous attendiez une adresse qui vous apporterait le bonheur de déguster des pommes sans problèmes . Sinon dans le “meilleur des mondes” on aurait pu espérer emmener avec vous le pommier qui vous a offert ces pommes vertes sauvages . Mais sachons raison garder et je vous recommande la mise en place d’une tolérance alimentaire à la pomme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.