Posted in À LA UNE En vedette

Eczéma atopique : ces biothérapies qui améliorent la qualité de vie

Allergologue,insatiable curieuse et passionnée, j'écris sur l'allergie classique et insolite. J'aime livrer des infos accessibles pour tous et soulager le quotidien des allergiques. Mon dernier ouvrage s'intitule "Les nouvelles allergies comment les reconnaître " aux éditions du Rocher.
Eczéma atopique : ces biothérapies qui améliorent la qualité de vie Posted on 11 juillet 2024Leave a comment
Allergologue,insatiable curieuse et passionnée, j'écris sur l'allergie classique et insolite. J'aime livrer des infos accessibles pour tous et soulager le quotidien des allergiques. Mon dernier ouvrage s'intitule "Les nouvelles allergies comment les reconnaître " aux éditions du Rocher.

Les biothérapies sont des thérapies ciblées. Selon la molécule, elles interagissent avec certains acteurs de la réaction IgE médiée ou de médiateurs de la réaction inflammatoire (interleukines). Non dénuées d’effets secondaires, elles apportent cependant un confort non négligeable sur la qualité de vie en cas d’eczéma atopique. Voici un témoignage qui illustre le ressenti vécu durant le traitement par Dupilumab.

Amandine

Amandine , 44 ans bénéficie désormais d’un traitement injectable par dupilumab. Elle nous explique le cheminement de sa prise en charge. « Je suis atteinte d’eczéma depuis ma naissance, avec alternance d’asthme allergique. Les crises d’eczéma ou d’asthme étaient, au départ, toutes temporaires. J’avais un traitement de fond. Je ne mange pas d’arachide car j’y suis allergique. J’évite aussi les plats industriels, les produits laitiers et l’alimentation trop carnée »

Ça se complique

Sa vie bascule littéralement au moment de la pandémie .

« Depuis 2020, et le Covid, les problèmes de peau se sont accélérés pour recouvrir tout mon corps. Les corticoïdes et le tacrolimus ne donnant plus aucun effet, je suis restée en errance pendant plus d’1 an à souffrir, à ne plus dormir, jusqu’au jour où ma peau est devenue totalement incontrôlable, d’aspect cartonnée. Dans le service de dermatologie du CHU, j’ai été mise sous traitement par cyclosporine . Le personnel soignant m’a accompagnée dans la renaissance de ma peau. C’est sur la demande de ma dermatologue de ville que j’ai bénéficié de cette hospitalisation avec des soins et une écoute/compréhension de la douleur qui n’était pas  imaginaire « .

L’espoir renaît

Puis vient le temps de la biothérapie.

« En septembre 2023, je débute les injections de dupilumab tous les 15 jours . Le double traitement cyclosporine et dupilumab est très dur à supporter physiquement (épuisement, tremblement, malaise…). On stoppe le cyclosporine en décembre 2023. Je poursuis donc les injections du dupilumab tous les 15 jours. Le résultat est là.
JE REVIS ».

  • Je peux sortir sous la pluie sans redouter la brulure du contact de l’eau.
  • Je peux à nouveau jouer avec mes enfants aux legos (je ne pouvais plus plier les doigts) .
  • Ma literie et mes vêtements ne sont plus tâchés de sang….
  • Et je dors !!!!

Tant pis pour les effets secondaires

Alors oui, je suis encore très fatiguée! Le traitement du dupilumab me provoque des effets secondaires tels que des douleurs articulaires. J’arrive à les contrôler en me reposant ou en marchant. J’ai encore quelques plaques et flushs au visage….Mais ce n’est rien en comparaison à la dermatite sévère. Je peux à nouveau vivre et profiter des « petites » choses de la vie. Alors…Ces effets secondaires, tant qu’ils se limitent à cela sont vraiment anodins.

Une extension de prescription chez l’enfant

Jusqu’alors autorisé dans l’eczéma atopique à partir de l’âge de 6 ans; le dupilumab 300 mg a depuis décembre 2023 son autorisation de prescription dans cette indication entre 6 mois et 5 ans . Un nouveau dosage à 200 mg est également disponible pour les enfants pensant de 5 à 15 kgs . La prescription initiale hospitalière et annuelle n’est plus obligatoire depuis le 17 avril 2024. Comme le signale L’ANSM, la prescription initiale par les spécialistes de ville dont les allergologues font partie intégrante est désormais possible.

dupilumab chez l’enfant de moins de 5 ans

HAS

ANSM

Allergologue,insatiable curieuse et passionnée, j'écris sur l'allergie classique et insolite. J'aime livrer des infos accessibles pour tous et soulager le quotidien des allergiques. Mon dernier ouvrage s'intitule "Les nouvelles allergies comment les reconnaître " aux éditions du Rocher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.