Posted in À LA UNE En vedette

L’allergie à l’eau : ça existe ?

Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.
L’allergie à l’eau : ça existe ? Posted on 23 mai 20191 Comment
Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.

On ne vous parle pas de vos ados qui rasent les murs pour éviter la salle de bains. L’allergie à l’eau existe bel et bien et empoisonne l’existence de tout petit nombre de personnes. Mais leur quotidien se résume à quoi en fait ?

Quand l’eau démange au lieu d’apaiser

On l’appelle aussi prurit aquagénique. Elle est caractérisée par des démangeaisons parfois intolérables après un contact avec de l’eau sur la peau. Ce n’est pas une “vraie” allergie au sens physiologique du terme, mais elle se manifeste par les mêmes symptômes.

L’urticaire aquagénique est une réaction non IgE médiée. Une manifestation d’histamino libération non allergique d’origine physique.

Le témoignage de Niah Seway

Cette jeune femme est atteinte d’urticaire aquagénique et nous explique son quotidien sur sa chaine YouTube. (en anglais).

Niah Seway est allergique à l’eau

https://www.youtube.com/channel/UCi7XaViK295ZGHh7AIalq8Q

Les symptômes de l’allergie

Plaques rouges sur le corps, démangeaisons, malaise général, l’allergie à l’eau n’est pas simple. Elle s’accompagne en plus de migraines, fatigue dans 40 % des cas.

L’allergie à l’eau touche aussi bien les femmes que les hommes, adultes ou agé(e)s. Elle est heureusement transitoire et disparaît au bout de quelques mois ou années/ mais elle a un retentissement très important sur la qualité de vie des patients. Une exception : 10 à 15 % des prurits aquagéniques sont les symptômes courants de certaines hémopathies (maladies du sang) rares et disparaissent généralement avec les traitements contre la maladie d’origine.

Comment l’allergie à l’eau est possible ?

L’organisme a plusieurs façons de se rebeller. Et là, il innove en libérant l’histamine contenue dans les mastocytes (les cellules en surface de la peau et des muqueuses) .

Dans le cas de l’urticaire à l’eau, qui est non-allergique, l’activation des mastocytes passe par un mécanisme qui ne met pas en jeu les IgE et le récepteur, mais d’autres récepteurs à la surface des cellules. En d’autre terme, ces  personnes ont des mastocytes « chatouilleux » en présence de bouleversements. Leurs mastocytes s’activent et libèrent l’histamine et les médiateurs de l’inflammation provoquant l’urticaire. Hop, l’allergique à l’eau devient tout rouge et se démange avec effroi.

Les facteurs ajoutés

Quand on commence à réagir et surréagir, il est plus difficile de déterminer la cause car il s’agit souvent d’une conjugaison de causes. Un bain d’eau froide en piscine ? Vous êtes peut-être “allergique au froid”, l’urticaire au froid est aussi une urticaire physique comme celle à la pression, aux vibrations et aux émotions vives…

L’allergie à l’eau que faire ?

Comment se laver ?

L’eau est le moyen le plus facile de se laver. Alors on imagine le désarroi des personnes qui ne peuvent passer sous la douche. Et pourtant on peut être “propre ” sans eau : l’utilisation de gant de crin doux et crème hydratante fonctionne bien sur le corps. cela permet d’éliminer les cellules mortes et de remettre un film lipidique frais sur la peau. C’est juste plus long de faire sa toilette.

Parmi les astuces qu’on a pu lire sur la toile : les bains d’eau bicarbonatée, les bains d’eau copieusement additionnés de lait…

Comment se soigner ?

L’allergologue prescrit des antihistaminiques à haute dose pour calmer le jeu des cellules en folie. Dans certains cas, un traitement avec de l’omalizumab, un médicament réservé initialement aux pneumologues, trouve son indication ici. À 183 euros la seringue pour un mois de traitement, il vaut mieux avoir une bonne mutuelle.

Quelle situation éviter ?

  • Les sports aquatiques
  • les douches (+ violentes que les bains, elles ajoute la sensibilité à la pression et la sensibilité à la température. Une peau respectée reçoit de l’eau à 34 °C).

Photographie : Prostooleh pour Freepik

Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.

1 comment

  1. Moi qui voit beaucoup d’urticaires dans ma pratique quotidienne (d’ailleurs je suis un prescripteur régulier dans cette indication), j’ai observé assez peu cette entité clinique (peut-être 5 cas en 30 ans). par contre l’urticaire après douche était plutôt lié à un dermographisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.