Posted in À LA UNE En vedette

Les allergies au poisson, coquillages et crustacés sont-elles les mêmes ?

Allergologue,insatiable curieuse et passionnée, j'écris sur l'allergie classique et insolite. J'aime livrer des infos accessibles pour tous et soulager le quotidien des allergiques. "1001 allergies et intolérances" éditions l'Opportun
Les allergies au poisson, coquillages et crustacés sont-elles les mêmes ? Posted on 15 novembre 2020Leave a comment
Allergologue,insatiable curieuse et passionnée, j'écris sur l'allergie classique et insolite. J'aime livrer des infos accessibles pour tous et soulager le quotidien des allergiques. "1001 allergies et intolérances" éditions l'Opportun

On parle d’ allergies alimentaires aux produits de la mer. Coquillages, poissons et crustacés sont ils la même allergie ? Faut-il pour autant les classer tous dans le même panier? La réponse est non d’un point de vue allergologique. Il faut savoir les distinguer ainsi que leurs allergènes.

Au fond des océans

Côté petite sirène, avec la queue qui frétille au gré des vagues , il y a toutes sortes de poissons. Chez eux, les allergènes incriminés appartiennent à la famille des parvalbumines. Ils sont responsables de réactions allergiques alimentaires de type immédiat. Potentiellement, ils constituent une cause récurrente de réactions croisées entre les différents poissons mais aussi avec la chair de grenouille. Ces protéines ont pour particularité d’être résistantes à la cuisson et à la digestion. C’est ainsi qu’une allergie au poisson peut se déclencher par l’ingestion ou par les vapeurs de cuisson.

Qu’en est-il de gélatine de poisson? Retenons cette notion qu’environ 10 à 30 % d’allergiques aux poissons y réagissent. Sa présence est remarquée dans la composition de certains bonbons comme les guimauves, mais aussi les cosmétiques, dentifrices, médicaments.

Mollusques et coquillages

Pitié, ne confondez pas les coquillages et les crustacés, ils n’ont pas le même physique accrocheur. Vous mangez des moules frites, un plateau d’huitres ou de délicieuses coquilles Saint-jacques. Sans aucun doute, vous ingérez des mollusques au même titre que le poulpe, le calamar et sur terre l’escargot. Il va sans dire que leur allergène, de la gamme tropomyosine, est différent de ceux des poissons.

Allergie aux crustacés, une protéine similaire

Il est indéniable que cette protéine se rapproche fortement de la tropomyosine des crustacés ( crevettes, crabes, homards..) mais aussi de celle des acariens laissant place à des possibles allergies croisées entre ces éléments d’origine différentes.

Un serpent de mer, l’allergie à l’iode

Que l’on en finisse avec ce mythe de l’allergie à l’iode dans le cadre des réactions observées lors de radiographies ou scanners avec injection de produit de contraste iodé (PCI). Ça y est le mot est lancé…. l’iode. Mettons bien les choses au point. Ce n’est pas parce que vous êtes allergique aux produits de la mer que vous réagirez à un PCI et inversement . Ce n’est clairement pas le même mécanisme, ni le même agent en cause. Quant à la Bétadine enfin la povidone iodée, même crédo , pas de risque de réaction croisée.

A lire aussi : l’allergie aux méduses et anémones de mer

Illustration : Freepik

Allergologue,insatiable curieuse et passionnée, j'écris sur l'allergie classique et insolite. J'aime livrer des infos accessibles pour tous et soulager le quotidien des allergiques. "1001 allergies et intolérances" éditions l'Opportun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.