Posted in À LA UNE En vedette

Le nouveau guide indispensable des produits solaires

Allergologue,insatiable curieuse et passionnée, j'écris sur l'allergie classique et insolite. J'aime livrer des infos accessibles pour tous et soulager le quotidien des allergiques. "1001 allergies et intolérances" éditions l'Opportun
Le nouveau guide indispensable des produits solaires Posted on 25 mai 2021Leave a comment
Allergologue,insatiable curieuse et passionnée, j'écris sur l'allergie classique et insolite. J'aime livrer des infos accessibles pour tous et soulager le quotidien des allergiques. "1001 allergies et intolérances" éditions l'Opportun

Laurence Coiffard et Céline Couteau, spécialistes en cosmétologie nous livrent leur nouvel opus tout aussi réussi que le précédent. Il s’agit de disséquer en toute transparence, le pedigree des protecteurs solaires. Le caractère didactique de leur ouvrage saupoudré d’humour et de références littéraires sont leurs marques de fabrique. Très abordable, il doit se trouver dans toutes le bibliothèques familiales. Et puis vingt ans d’expérience dans le domaine ça n’a pas de prix!

Et Xorglub dans tout ça ?

Il faut toujours un début à tout. C’est donc cette voie royale qu’ont choisie les deux universitaires pour nous concocter ce premier chapitre. Il fait références à de nombreuses bases solides sur les rayons ultra-violets, les différents phototypes (j’ai fait le test , je suis type 2 et donc que je crame facilement au soleil). Nul doute que le capital soleil et la structure de la peau ne sont pas oubliés. Tout cela pour introduire sans délai les rôles essentiels des produits solaires:

  • Éviter les coups de soleil
  • prévenir les cancers cutanés.

C’est dans ce dédale d’explications claires et précises, résumées en fin de chapitre, que Xorglub se balade. Ce célèbre “savant fou” créé par Franquin sert en quelque sorte de fil rouge au détour de certains paragraphes. Je peux vous assurer qu’elles sont aussi super calées en littérature et en BD les frangines.

Filtres et acronymes

Il est venu le temps de se pencher sur les filtres organiques (27 autorisés) et inorganiques ( dioxyde de titane et oxyde de zinc) pouvant être utilisés dans les cosmétiques. Et puis mettre en avant le SPF ( Sun protection Factor) ainsi que l’ INCI ( International Nomenclature of cosmétic ingrédient) aide sans aucun doute la lecture des étiquetages souvent abscons retrouvés sur les emballages.

Les deux universitaires pointent du doigt l’idée de perturbateurs endocriniens retrouvés dans les filtres solaires en l’occurence les flavonoïdes. Céline Couteau, lors d’une de ces interventions, signale que les épinards sont aussi source de flavonoïdes.Alors faut-il avoir plus peur des filtres UV que des épinards?

Comment s’y retrouver?

Rien de plus simple pour se diriger dans les méandres de tous ces produits disponibles dans le commerce étendu parapharmacie. Il suffit de suivre nos deux guides dans leurs analyses de différents produits. Certaines marques tiennent le peloton de tête: Avène, La Roche Posay, Uriage. Et ce n’est pas un parti pris puisqu’il n’y a aucun conflit d’interêt chez les auteures. Différents produits sont donc passés au scanner pour dévoiler leur potentiel. Cela peut sans aucun doute aider les allergiques dans leur choix de produits pour l’été.

L’évocation des auto bronzants n’est pas oubliée ni une mise en garde sur les produits solaires concoctés maison

Livre disponible sur les sites de vente en ligne et sur le site de l’éditeur au prix de 19,90 euros https://www.lemoniteurdespharmacies.fr/boutique/livres/tout-savoir-sur-les-produits-solaires.html

illustration : asniaa pour freepik

Allergologue,insatiable curieuse et passionnée, j'écris sur l'allergie classique et insolite. J'aime livrer des infos accessibles pour tous et soulager le quotidien des allergiques. "1001 allergies et intolérances" éditions l'Opportun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.