Posted in À LA UNE En vedette

Des tests capillaires pour détecter les allergies, c’est non

Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.
Des tests capillaires pour détecter les allergies, c’est non Posted on 25 juin 2021Leave a comment
Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.

C’est la société Française d’allergologie qui nous informe de cette pépite. Des patients allergiques se font abuser avec des tests capillaires. Ces examens permettraient, soit disant, de détecter les allergies alimentaires et tout un tas d’intolérances . On a voulu savoir comment et surtout expliquer pourquoi ça ne marche pas.
L’arnaque hein, parce que cette démarche commerciale vise seulement à obtenir l’argent des patients inquiets. Ceux là même qui n’arrivent pas à décrocher un rendez-vous chez l’allergo avant janvier 2022 !

Pour trouver son allergie, il faut s’arracher les cheveux

Les test capillaires pour diagnostiquer des allergies et des intolérances alimentaires sont proposés par un laboratoire anglais Testyourintolerance. Il prouve être inscrit à la fédération des médecines naturelles ce qui lui permet d’avoir une assurance professionnelle. Bon, quand on lit qu’il est “member of international institut for complementary therapists “, on avait presque confiance. Mais non, c’est juste une assurance professionnelle responsabilité civile. Cela n’est aucunement synonyme d’ un travail scientifiquement reconnu, publié dans des revues médicales sérieuses.

Le mot “scientifique” est casé toutes les deux lignes sur leur site. Pour autant, cela ne veut pas dire que les tests capillaires pour détecter les allergies ne sont pas une imposture.

S’appuyer sur des faits avérés pour embobiner

Oui les test sur les cheveux permettent de détecter des résidus de drogues, des métaux lourds accumulés. Non il ne permettent pas de détecter des allergies. Pourquoi ? Parce que l’allergie est une réaction exagérée de défense de notre corps vis à vis de substances de l’environnement. Explorez notre site, on vous l’explique de toutes les façons et pour toutes les allergies. La meilleure des solutions est de consulter un allergologue (c’est 11 ans d’étude un allergo aujourd’hui). Cela même si les délais, il faut l’avouer sont longs.

Des références qui laissent à désirer

Le laboratoire argue qu’il a déjà effectué plus de 250 000 tests. C’est lui qui l’affirme. Ça doit lui faire beaucoup de sous pour “acheter” une agence de communication qui fait un super boulot. Le laboratoire se vante d’avoir des partenaires dont des médecins et cliniciens. Bien sûr, ce sont des humains comme les patients les médecins. Ils peuvent oublier ce qu’ils ont appris à l’école (l’esprit critique, la lecture croisée, la controverse et l’analyse de données vérifiées). Mais les tarifs sont très bien expliqués.

Venant après le scandale du dosage des IgG anti-aliments et de l’hystérie au sujet des prétendus risques allergiques de la vaccination contre le SARS-CoV2, ce nouvel épisode souligne plus que jamais la nécessité d’une meilleure information du public mais aussi des professionnels de santé sur les critères de qualité de la démarche diagnostique en allergologie.

Professeur Alain Didier président de la Société Française d’allergologie

Les délais de rendez-vous en allergologie qui s’allongent

Oui les délais s’allongent. Oui le boum des graminées a over booké les allergologues. Les copains de mon fils, mes copines de boulot… Tout le monde tambourinait à la porte du spécialiste, la semaine passée, les yeux explosés, avec des difficultés respiratoires. Mais voilà, l’allergologue était en FOR-MA-TION. Difficile à entendre quand on est en détresse. Cependant, pour pouvoir être à la pointe de sa spécialité, le médecin doit continuer à se former tout le temps. Les allergo c’est pareil. Et ils ne choisissent pas les dates hein. On fait avec le planning des formateurs. bref. Les tests capillaires ne vous détecteront pas une intolérance ou une allergie alimentaire pour compenser et vous ne pouvez pas vous faire vous même sur vous un test au vaccin contre le Covid-19.

Que faire si vous suspectez une allergie alimentaire ?

  • Prendre un rendez vous chez un allergologue. Si possible le faire en ligne et cocher la case “me prévenir si un créneau se libère plus tôt”.
  • Noter les symptômes, le contenu du repas suspecté avec les boissons et la date exacte (les aliments croisent souvent avec les pollens).
  • Lire le contenu de notre site web Oasis allergie c’est plein d’info et la rubrique alimentaire est faite pour vous.
  • Fuyez les tests inutiles qui coûtent beaucoup d’argent. De toute façon, ils ne sont pas remboursés par la sécurité sociale et la mutuelle.
  • EVITEZ des médecines “naturelles” ,”douces” etc. parce que c’est votre Tatie préférée qui vous le recommande. Les personnes qui exercent dans ces thématiques ne sont pas réglementées, ni encadrées. Leurs méthodes ne reposent sur aucune étude menée avec sérieux (reproductible, sur un grand nombre d’individu).

Que faire si vous ne savez plus qui croire ?

Dans le domaine de l’allergologie, le meilleur interlocuteur reste le médecin spécialiste allergologue. Pour le suivi, les séances d’éducation thérapeutiques dispensées souvent en association ou en milieu hospitalier sont très constructifs.

Et parallèlement, exercez votre esprit critique ! Et découvre la zététique (science de l’esprit critique). On commence à l’enseigner au lycée ouf. On appelle ça aussi l’auto défense intellectuelle. Le collectif de recherche transdisciplinaire esprit critique et sciences est une mine d’or pour débroussailler l’essentiel des outils dont nous disposons pour faire face aux multiples communications qui nous égarent.

illustration Wayhomestudio pour freepik

Sources : société française d’allergologie actualités

Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.