Posted in À LA UNE En vedette

Teintures végétales : comment les choisir

Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.
Teintures végétales : comment les choisir Posted on 22 mars 20191 Comment
Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.

Se teinter les cheveux quand on est allergique, sensible, réactive, est un risque pour sa chevelure, son cuir chevelu, et sa santé en général. Nous nous sommes penché sur les teintures végétales et donc le henné, en désespoir de cause, et finalement avec raison ! On vous dit pourquoi et comment.

Quand mes enfants m’ont dit : maman tu grisonnes tu as l’air vieille, j’ai vécu un grand moment de désarroi. Je n’étais plus LE modèle suprême pour mes enfants. Mes cheveux gris j’en étais fière ! Enfin on allait arrêter de me dire “tu es trop jeune pour comprendre”, phrase qui a bercé les 40 premières années de ma vie. Et paf dans les gencives et jusqu’à la racine, la sentence. Ma progéniture me rappelle que je dois être pleine d’expériences soit, mais avoir l’air jeune, et que cela passe par la couleur (ou la non couleur) de ma chevelure.

Dans une maison d’allergiques, une famille atopique, il allait falloir composer avec des colorations naturelles, des teintures végétales. Alors j’ai appelé ma copine Violette qui m’a dit :

Le henné qu’est-ce que c’est ?

Le henné est un terme générique qui inclu tout un tas de plantes colorantes. La principale est le lawsonia inermis, un arbuste épineux dont on réduit les feuilles en poudre verte. Plus largement, il s’agit d’un mélange de plantes qui permettent de colorer les cheveux dans toutes les teintes possibles. Acajou, châtain et même noir. Attention au faux henné noir à base de PPD (lisez notre article sur les risques des colorations capillaires par le dr Quequet).

Trouver sa couleur

Le henné blond

Il contient un mélanger de plantes permettant de raviver un blond, de lui ajouter des nuances cendrée ou dorées. On ne se transformera pas en blonde platine en étant brune. Cela ne décolore pas le cheveu.

Les plantes utilisées sont :

  • Camomillae Matricania ou Chamomilla Recutita de la camomille donc qui éclaircit à peine.
  • Rheum Rhaponticum qui est de la rhubarbe pour donner un reflet doré.
  • Cassia Obovata ou Cassia Italica un henné “neutre” qui ne colore pas mais sert de base fortifiante. On ne l’a pas trouvé référencé chez Wikipédia et je ne sais pas de quelle plante il s’agit…

Le henné cuivré

On l’appelle aussi henné naturel. Il apporte des tons roux de renard à la chevelure et varie de l’irlandaise sur cheveux blonds au reflets écureuil sur cheveux bruns.

La plante utilisée est :

  • lawsonia inermis, la plante épineuse dont on vous parlait plus haut.

Le henné acajou

Il s’agit d’un henné cuivré renforcé avec un pigment rouge le sodium picramate. Attention on a constaté des allergies à ce rouge. C’est pourquoi il est règlementé pour ne composer au maximum que 1 % d’une teinture capillaire. Si vraiment on préfère faire l’impasse, on peut utiliser le henné cuivré avec un temps de pose plus long. Attention aux cheveux clairs, on devient vite orange carotte !

Le henné châtain

C’est le mélange le plus complexe de plantes pour avoir des reflets froids et pour foncer la chevelure à des degrés divers.

  • Lawsonia Inermis
  • Indigofera Tinctoria ou indigo des teinturiers, arbuste qui pousse en Inde
  • Juglans Regia ou Juglandis c’est à dire du noyer (le brou de noix pour colorer les meubles vous vous souvenez ?)
  • Acacia Catechu ou betel (dont on mâche les feuilles a en avoir les dents noires en Inde)

Le henné noir

On utilisera de l’indigo des teinturiers pur ou coupé avec un peu de henné naturel. Attention sur cheveux clairs, l’indigo vire … au vert !

Son temps de pause est long car il doit s’oxyder au contact de l’air pour rendre son pigment bleu. On peut ajouter du bicarbonate de soude pour renforcer la couleur.

  • Lawsonia Inermis
  • Indigofera Tinctoria

Précaution d’emploi des teintures végétales

Si vos cheveux ont déjà rencontré des molécules amoniaquées, des conservateurs, et autres produits de teintures traditionnelles (je n’ose pas dire chimique car tout est chimique dans la vie, les plantes sont constituées elles aussi de molécules), laissez votre chevelure se reposer avant de tenter la coloration végétale. Attention si vos cheveux ont été éclaircis, défrisés, permanentés ou colorés.

Il faut attendre au moins 3 mois avant de changer pour une coloration végétale

Attention : Les teintures végétales frelatées contiennent des ions métalliques qui au contact avec les molécules des précédents traitements vont agir sur la fibre capillaire et l’endommager.

Ne pas lésiner sur les soins capillaires

Vous l’avez compris, les colorations végétales nécessitent une bonne maitrise des pigments et du fait des longs temps de pause (entre 2 et 10 heures), le cheveu n’est pas au top de sa forme genre plutôt sec. Le soin est absolument NÉCESSAIRE. Avec des temps de pauses longs aussi, l’entretien des cheveux ne se néglige plus au risque d’avoir un paillasson sur la tête. C’est un vrai choix !

On vous explique où acheter les poudres, comment préparer et appliquer une coloration végétale dans un prochain article.

Si vous faites l’impasse sur l’idée de vous teinter vous-même les cheveux, il y a de plus en plus de coiffeurs qui disposent de gammes de colorations végétales performantes, qui prennent un temps de pose raisonnable (mais quand même…).

Trouver un coiffeur avec les bonnes teintures naturelles

Après un petit tour chez différents coiffeurs spécialisés en colorations végétales, on en a conclu que la marque Hairborist était plutôt pas mal et un bon marqueur de qualité. Biobela est une chaîne de salon de coiffure bio dans la région parisienne avec beaucoup de retours positifs (compter 3 à 4 heures de mise en œuvre et des coiffeuses charmantes).


Sources

Description du henné

Gamme professionnelle Hairborist

Salons de coiffure Bio bela


Illustration : Shutterstock

Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.

1 comment

  1. Bonjour,
    Merci pour votre article et votre partage d’expérience . Je suis moi même allergique au paraphényldiamine mais aussi à tous les hennés sauf au neutre, à l’indigo je crois, à certains matériaux. Je ne peux plus me faire de lissage (je suis métisse avec des cheveux bruns bouclés crépus) ni de teinture. La teinture est mon vrai regret car je trouve aussi que les cheveux blancs me donnent un coup de vieux alors que par ailleurs j’ai appris à aimer mes cheveux non lissés.
    Impossible de trouver une alternative même pas à la coloration” chimique”pour laquelle on a mis longtemps à dire qu’elle peut être source d’allergies mais à la coloration végétale telle qu’elle est proposée aujourd’hui. Je ne trouve nulle part d’avancée nouvelle dans ce domaine. De fait la coloration végétale que je connais personnellement depuis déjà longtemps est présentée véritablement au public depuis relativement peu de temps comme une “nouveauté”, alors les allergiques à la coloration végétale…. J”ai peu d’espoir donc qu’il y ait d’autres recherches, découvertes de ce côté là et ignore comment améliorer mes sources d’information. J’ai beaucoup beaucoup lu sur Internet et…ne vois toujours RIEN venir !
    Bien à vous,
    N.C-H

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.