Posted in À LA UNE En vedette

Œdème de Quincke :” il faut me faire un trou dans la gorge “

Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.
Œdème de Quincke :” il faut me faire un trou dans la gorge “ Posted on 12 août 20192 Comments
Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.

Nous avons rencontré un informaticien, 30 ans, allergique aux fruits à coque dont les déclarations nous ont quelque peu ahuris :” quand je mange un produit contenant un fruit à coque je gonfle et la seule solution consiste à me faire faire un trou à la base de la gorge pour que je puisse respirer, car je gonfle”. Humm. Faisons le point sur cette légende antédiluvienne et sur l’œdème de Quincke.

Les symptômes de l’allergie aux fruits à coque

Les fruits à coque réunissent les noisettes, pistaches, noix, noix de cajou, noix de macadamia, noix du Brésil. Cet ensemble hétérogène regroupe des allergies très différentes et il est très rare d’être allergique à tous ces aliments. La méconnaissance de ce fait médical entraîne l’utilisation fréquente de ce terme “allergie aux fruits à coque”.

L’ingestion de fruits à coque pour un allergique se manifeste par :

  • de l’urticaire
  • des démangeaisons à l’extrémité des mains, au haut du crâne, des oreilles et des pieds
  • des troubles digestifs (vomissements)
  • une chute de tension artérielle (choc allergique sévère)
  • un gonflement des muqueuses (yeux, bouche, gorge)

L’œdème de Quincke c’est quoi ?

le gonflement de muqueuse, ou angio-oedème, s’appelle traditionnellement l’oedème de Quincke, quand il est sévère. C’est a dire que la physiologie de l’individu s’emballe à un point ou la muqueuse du larynx gonfle démesurément et obstrue les voies respiratoires, empêchant la personne de respirer librement jusqu’à la suffocation. On parle aussi d’œdème laryngé ou d’angio-œdème grave.

Que faire en cas d’œdème de Quincke

L’oedème de Quincke est une urgence médicale car son évolution est rapide et le risque de suffocation prégnant.

Il existe un médicament pour stopper de façon efficace les symptômes : l’auto-injecteur d’adrénaline. Oui car l’adrénaline agit rapidement, très rapidement après son injection dans la cuisse. (on peut soigner un symptôme localisé au niveau de la gorge en agissant sur sa cuisse si si).

Les corticoïdes oraux (type solupred) ont une action plus lente (20 minutes) qui ne permet pas d’inverser rapidement l’état de la victime allergique aux fruits à coque.

Pratiquer une trachéotomie, le nom médical du “trou à la gorge” est un geste intrusif, pas pratique quand on est dans son jardin en train de cueillir des fraises. Cette pratique n’est absolument pas utilisée en cas de choc allergique sévère et est aujourd’hui réservée, en dernier recours, aux intervenants des Samu qui disposent de kit clef en main de trachéotomie.

L’histoire de la médecine regorge d’anecdotes sur le sujet avec des réalisations bricolées à base de stylos ou autres pailles et couteaux : ce sont des anecdotes. Aujourd’hui, l’indication est limitée à du matériel spécifique et des médecins qualifiés en l’absence de possibilité de traitement moins traumatisants.

Qui était le docteur Quincke ?

Heinrich Irenaeus Quincke (1842-1922) est le premier à avoir décrit l’angio-œdème. C’était un médecin célèbre comme son frère et son père. Il a surtout travaillé sur la ponction lombaire à des fins diagnostiques et thérapeutiques.

Personne ne sait prononcer son nom. Un consensus se fait sur l’utilisation de la sonorité “Cou-un-k”, parfois “K-un-k” alors que cet illustre sujet teuton devait plutôt se faire appeler usuellement “k-in-keu”.

L’appellation “oedème de Couic” fait beaucoup sourire aux urgences car elle est joliment imagée tandis que l’accident est terriblement grave.


A lire aussi sur le sujet

allergies alimentaires, 8 situations insolites

Utiliser et stocker son adrénaline


Photographie : yanalya pour freepik

Journaliste et écrivain culinaire, je suis spécialisée en alimentation et santé avec un goût de forcenée pour la joie, quoiqu'il en soit. L'allergie est une longue histoire dans ma vie, une planète sur laquelle j'écris, sur laquelle je vis, depuis 14 ans maintenant.

2 comments

  1. Encore et encore expliquer mais là cette idée de trachéotomie a pour moi la palme d’or de l’absence de connaissance dans le domaine. d’où l’utilité de la transmission de l’information à toutes et tous .

  2. Oui ! j’étais effarée de la conviction de ce jeune gars. Il n’avait jamais entendu parler d’adrénaline ou de stylo auto-injecteur. ( Il a fait son suivi médical dans un film peut-être ?).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.